La méditation du jour - 14 novembre 2018


La grandeur de l’âme !

 

Matthieu 24.9 - Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom.

 

De tout temps, les chrétiens ont été persécutés et mis à mort à cause de leur foi. Dans le milieu du deuxième siècle, il y avait déjà une église à Lyon. Dans cette église, il y avait une esclave du nom de Blandine. Elle fut arrêtée avec 47 autres chrétiens, ils furent tous torturés pour qu'ils abjurent leur foi en Christ et finalement ils périrent tous en martyrs.

 

Ce qu'il y a de particulier avec Blandine, c'est qu'elle fut exposée à des bêtes féroces qui, à l'instar de l'expérience du prophète Daniel, ne lui firent aucun mal. Malgré ce miracle, ses bourreaux continuèrent à la torturer mais ses seuls mots étaient : « Nous sommes chrétiens, nous ne faisons rien de mal ! ». Finalement elle resta seule avec un jeune garçon de 15 ans. Il fut lui aussi mis à mort sous ses yeux mais elle trouva encore le courage de le fortifier dans ce moment terrible. Elle-même fut exposée à un taureau indompté qui, avec une fureur inouïe s'acharna sur elle, mais elle ne semblait pas souffrir et ne laissait échapper qu'une prière. On finit par l'égorger.

 

Paul nous disait que Dieu a choisit les choses faibles du monde pour confondre les fortes (1 Corinthiens 1.27). Le témoignage de ce jeune garçon et de cette femme a traversé les siècles pour venir nous dire : « Ta véritable grandeur se trouve dans ton âme rachetée, ne laisse pas celle-ci être avilie par quoi que ce soit ! ».

 

Mes bien-aimés, beaucoup d'entre nous ne sommes pas encore victimes de cette haine. Ne laissons pas l'aisance et la facilité nous asservir. Ne laissons pas l'esprit du monde nous ficeler par des compromis. Pourquoi perdrions-nous notre grandeur d'âme ? Pourquoi mépriserions-nous le prix que le Sauveur a payé pour la racheter ? N'attendons pas d'être livrés aux tourments pour nous lever contre le Tyran en arrachant de ses griffes ceux qui ne connaissent pas encore le Seigneur de miséricorde !

 

Bonne réflexion.

 

EZ37M © www.mfpg.be



Commentaires: 0