La Vision


La vision d'Ézéchiel 37

 

En 2007, le Seigneur a placé sur mon cœur le texte d'Ézéchiel 37. Puis, il m'a demandé d'aller donner ce message à tous les serviteurs de Dieu de ma ville (réformé, catholique, baptiste, A.D.D., orthodoxe, adventiste, juifs). Le Seigneur m'avait demandé de commencer par le dire à mon Pasteur. Aussi, ai-je demandé une confirmation au Seigneur car je pensais que ma jujotte me jouait un tour. 

 

Aussi, à une réunion un vendredi soir, mon Pasteur a prêché sur Jonas et m'a montré du doigt et a dit "si tu as quelque chose à dire à quelqu'un de la part du Seigneur, dis-lui car tôt ou tard, Dieu t'amènera devant cette personne alors, ne fais pas comme Jonas obéis maintenant". J'ai donc pris rendez-vous avec mon Pasteur et lui ai donné la Parole d'Ézéchiel 37 et ce que le Seigneur m'avait dit avec cette Parole. Mon Pasteur avait préparé son message pour le dimanche et le matin de mon passage à son bureau, le Seigneur lui avait dit "tu ne prêcheras pas sur ce que tu as préparé mais sur Ézéchiel 37". Tout cela m'a encouragé et j'ai continué mon chemin et suis allée rencontrer tous les serviteurs de Dieu et quasiment à chaque fois, le Seigneur les avait quelques jours avant interpellés sur Ézéchiel 37.

 

Le message était le suivant :

   - Un temps de restauration pour le peuple de Dieu est arrivé.

   - La puissance de résurrection va aujourd’hui agir dans nos vies.

   - Dieu va redonner vie à nos ossements.

   - Tout ce qui est mort en nous et autour de nous va reprendre vie.

   - Le Seigneur veut restaurer ta relation avec lui, ton cœur, tous les domaines de ta vie, ainsi que la vocation à laquelle tu es appelé.

   - Le Seigneur veut restaurer son Eglise, nos villes et nos pays.

   - Dieu veut faire lever son armée.

   - C’est-ce que Dieu veut faire aujourd’hui.

  - Aussi, le Seigneur demande que les serviteurs réunissent le peuple de Dieu pour chercher sa face, le chercher lui et rien d’autre.

  - De ne pas prévoir de programmes mais de laisser Dieu seul conduire ce temps de rencontre avec lui-même.

Et que là, l’esprit de Dieu allait souffler sur le peuple de Dieu.

 

Puis, je me suis rendue à un rassemblement à Cergy Pontoise. Et lors de ce rassemblement, Ruben Berger, Serviteur de Dieu Juif messianique, a prêché. Je devais me concentrer pour suivre ce qu’il disait car dans mon cœur, je n’entendais que cette parole : Ézéchiel 37, Ézéchiel 37. Je comprenais que l’ensemble du message n’avait pas été donné. Le Seigneur me demanda de rencontrer son serviteur Ruben et il me permis de lui parler. Je lui ai expliqué ce que j’avais vécu pendant sa prédication. Je lui ai expliqué également ce que le Seigneur m’avait fait faire dans la ville où je demeurais auprès de tous les serviteurs de la ville et lui ai dit que je comprenais que cette restauration ne pourrait avoir lieu que si nous revenions à nos racines : Israël. Celui-ci m’a répondu que le Seigneur m’avait donné une clef et qu’aujourd’hui, il me revêtait d’une onction pour continuer. 

 

A mon retour, j’ai donc repris la route et ai de nouveaux rencontrés les serviteurs de Dieu avec le message suivant : Vous vous souvenez lorsque j’étais venue vous rencontrer avec un message relatif à Ézéchiel 37 (la vision des ossements desséchés). Et bien, là, le Seigneur m’a donné une autre clef relative à Ézéchiel 37 (le Seigneur va rétablir l’unité du peuple). En effet, si nous voulons vivre ce temps de restauration, nous devons nous rassembler afin de chercher Dieu et lui seul mais nous devons également revenir à nos racines. Jésus est Juif. Israël a été choisi par Dieu. Il est notre frère aîné. L’élection d’Israël est miséricorde et le rejet par les Juifs de leur Messie n’a pas aboli leur élection. Ce rejet nous a donné accès à Jésus. Mais en aucun cas, nous n’avons remplacé Israël. Nous sommes greffés sur le tronc d’Israël. Nos divisions avec notre propre personne, celles au sein de nos Communautés et Eglises, celles entre nos Communautés et nos Églises sont la conséquence de notre détachement à Israël (première division historique). Tant que nous ne reviendrons pas à nos racines, nous ne pourrons vivre la plénitude que Dieu nous a promis. Alors, comment pouvons-nous dès aujourd’hui prendre le chemin vers cette réconciliation avec notre grand frère, Israël, mais aussi avec Dieu lui-même.

   

Posons-nous les questions suivantes :

   - Ai-je pensé que je remplaçais Israël ?

   - Ai-je plaisanté à propos du peuple Juif, moi ou ma famille ?

   - Prions-nous pour Israël ?

   - Aimons-nous Israël ?

 

Ézéchiel 37 versets 15 à 17 nous parlent de deux morceaux de bois. Ces deux morceaux de bois pourraient représenter le cœur de Dieu qui aujourd’hui est brisé et il nous demande de nous repentir afin que nous soyons unis dans sa main et que tous soient sauvés. Rappelez-vous l’histoire de Moïse et de l’eau de Mériba « ce qui signifie querelles ». Nombre 20 versets 1 à 13, Moïse reçu l’ordre de parler au rocher afin que le peuple ait de l’eau et qu’il puisse se désaltérer. Mais Moïse frappa le rocher au lieu de simplement lui parler comme Dieu lui avait ordonné. Il désobéit et à cause de cette désobéissance, il n’entra pas dans la terre promise (Deutéronome 32 versets 51 et 52). Le Seigneur nous dit aujourd’hui : repentez-vous car le Royaume de Dieu est proche. Aussi, posons-nous une question : Voulons-nous rentrer dans les promesses de Dieu pour nos vies et acceptons-nous de lui obéir en nous repentant et en priant pour Israël ?

 

Puis, un jour, lors d'un temps d'adoration, un serviteur de Dieu commença à prophétiser sur nos vies Ézéchiel 37 disant : Esprit des 4 vents, souffle sur ces ossements et qu’ils reprennent vie, souffle sur ton peuple.

 

Aujourd’hui, le Seigneur veut faire lever son armée.

 

Puis, il a invité le peuple de Dieu à s’avancer pour recevoir la prière. Je me suis avancé très doucement car mes jambes avaient du mal à me porter tellement l’esprit soufflait. Je suis arrivée tout de même tout devant sans comprendre vraiment comment. Je me suis mise à genoux et là, le Seigneur m’a plaqué au sol pendant au moins deux heures sans pouvoir bouger. J’étais dans la paix, dans les bras de mon Seigneur. Ensuite, des équipiers m’ont aidé doucement à me lever et ils m’ont emmené dans une salle à l'écart. Pendant encore deux heures, j'ai ressenti l'œuvre du Seigneur en moi. Je suis passée par une vraie libération, ressentant physiquement dans ma bouche que le sang de Jésus me purifiait. Après cette libération, j'étais dans le repos quand le Seigneur m’a dit : C’est cela aussi Ézéchiel 37 : Mon peuple a des chaînes aux mains et aux pieds et ne peut pas avancer. Je veux rendre mon peuple libre afin de faire de lui mon armée et je les veux unis car sans l’unité, mon peuple ne pourra faire face aux attaques de l’ennemi.  

 

   Avec toute mon affection.

   Corinne

 

La vision de Malachie 4.2

 

Pendant l'été 2008, j'ai été interpellé par le Saint - Esprit sur le fait que nous devions "percer" au niveau du miraculeux et que nous devions nous donner les moyens de vivre la manifestation de ses dons. Après en avoir discuté avec mon ami, qui avait les mêmes aspirations, nous avons démarré en septembre 2008 deux programmes qui visent à mettre en avant les dons que chacun a reçus du Seigneur. Ainsi est née la Maison, Foi, Prières et Guérison. 

 

La « Maison Foi, Prières et Guérisons » n’est pas une réunion, ni un programme d'une église locale. C’est un endroit adapté pour recevoir les malades individuellement, qu'ils soient chrétiens ou pas, que la maladie soit d’ordre physique, psychique ou spirituel, un peu comme une visite chez le médecin. La vision c'est que, comme tous ceux qui se sont approchés du Seigneur, le malade vient pour recevoir son intervention, ce qui est une vraie démarche de foi. Nous prenons le temps de l’écoute, mais aussi d’affermir la foi du malade avec la Parole de Dieu. L’équipe qui reçoit le malade est sensible au domaine prophétique, ce qui est une vraie nécessité. Après presque deux ans de fonctionnement, nous avons déjà été fortement encouragé par les témoignages de personnes qui ne ressentent plus aucune douleur, par de nombreuses conversions et par des personnes qui sont devenues beaucoup plus bouillantes pour le Seigneur, recevant une forte visitation de l'Esprit (entre 70% et 80%). Nous nous mettons simplement au service du Seigneur Jésus-Christ pour tous nos frères et sœurs en la foi qui souffrent. Nous savons que nos églises ont malheureusement trop de malades en leur sein et le Seigneur est fidèle à sa Parole. 

 

En second lieu, nous avons organisé chaque mois des « réunions de ministères ». En fait nous voulions donner simplement la plus grande place possible au Saint Esprit sans vraiment établir un programme. Nous consacrions un temps important à la louange et à l’adoration de notre Seigneur. Ensuite nous nous laissions guider. Il y avait des temps de prédication, de prière, de partage prophétique, de témoignage, etc… Nous fonctionnions en équipe de ministères où pasteurs, évangélistes et prophètes travaillent en harmonie. Là aussi nous avions été profondément encouragés par l’onction qui se dégageait de ces temps à part. Plusieurs nouvelles personnes ont fait des progrès énormes dans la foi dans ces rencontres.

 

Pour terminer, j'aimerais que vous soyez interpellés par les besoins de guérisons et de restauration que les enfants de Dieu ont, surtout si vous avez une responsabilité dans votre communauté. C'est un temps de promesse, il suffit d'être à l'écoute de ce que dit l'Esprit-Saint.

  

   Soyez bénis, dans l'amour, Claudy


Écrire commentaire

Commentaires : 0