Trouvés par Dieu !




Jean 13.18 - ...je connais ceux que j’ai choisis...


Avez-vous déjà perdu un petit enfant dans un magasin ? En un instant il lâche votre main, juste un moment de distraction, et le voilà perdu. Il se promène un petit peu goûtant à cette nouvelle liberté mais bien vite les gens, les rayons, le bruit l'impressionnent et il sent monter en lui de la crainte, les larmes coulent sur ses joues.

 

Avez-vous déjà pensé qu'il est complètement livré à lui-même ? Il n'aura pas le réflexe de chercher l'accueil pour faire une annonce au micro. Tant que ses parents ne le trouvent pas, il va rester dans ce sentiment d'abandon et de perdition. A vrai dire, si personne ne prend le soin de le retrouver, il va mourir !

 

En tant qu'êtres humains, nous avons l'impression quelquefois que c'est nous qui avons cherché le Seigneur. Nous pensons que nous l'avons trouvé après une recherche approfondie et de longue haleine. Pouvons-nous imaginer que de toute éternité, c'est Dieu qui nous cherche et qui nous trouve ? C'est Lui qui nous a choisis !

 

Nous étions semblables à ce petit enfant, perdus et complètement désemparés. Si la grâce de Dieu ne nous avait pas trouvés, nous serions morts dans nos fautes, loin de l'endroit sécurisé de Sa présence. Mais si ceci concerne notre salut, il n'en est pas de même de notre intimité avec Lui. Jérémie 29.13 nous dit : « Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur ».

 

Après avoir été trouvé et choisi par Lui, mettons tout notre cœur à la recherche de Son cœur ! Ne bafouons pas l'énorme privilège d'avoir été « connu » de Lui. Collons-Lui « aux baskets », ne le lâchons pas d'une semelle ! Il y a un tel plaisir à Le découvrir dans sa nature profonde car Dieu est Amour, avec un grand A. 

 

Bonne réflexion.

EZ37M © www.mfpg.be


Voir aussi

La marque du disciple !

Cliquez sur le téléphone pour recevoir la pensée du jour via whatsapp ou email

Cliquez sur la Bible pour rejoindre l'index des archives et trouver plus de pensées à méditer



Commentaires: 0