Prophéties pour notre temps


   Ce que nous allons vous expliquer au sujet de cette prophétie s'étale sur une période d'environ trente ans. C'est le fruit de nos partages entre nous. Nous espérons que cette prophétie, qui s'appuie sur des songes, des visions et des réflexions vous interpellera, dans tous les cas que vous retiendrez ce qui est bon. Ce sont nos expériences et elles nous ont fait réfléchir. Vous n'êtes probablement pas appelés à vivre les mêmes expériences mais nous vous invitons de tout notre cœur à vous approcher du Dieu vivant, à le rechercher Lui et Lui seul. C'est Lui qui prendra l'initiative et qui décidera du temps et de l'expérience que vous êtes appelés à vivre. Nous tenons à préciser cela car l'expérience ne doit pas primer sur la relation avec Dieu et aucune prophétie ne devrait dépasser ce que le Seigneur veut vous dire personnellement. Le développement ne suit pas la chronologie de ce que nous avons reçu mais la chronologie des événements qui devraient venir dans un avenir plus ou moins proche.

 

   Premiers avertissements

 

   Un jour à la sortie du culte, je vois en vision un tableau et ce, à trois reprises. Ce sont des montagnes et des toits, pleins de toits. Je ne comprends pas mais je dis à Dieu, si cela vient de toi, tu me l’expliqueras. Une semaine plus tard, je vais chez un pasteur qui a été interpellé par la vision d’Ezéchiel 37. Nous avons décidé d’avoir des temps de prière à ce sujet. Ce pasteur me demande de patienter deux minutes dans une pièce car il doit terminer quelque chose. Je rentre donc dans la pièce, m'assois et regarde autour de moi. Devant mes yeux, sur le mur, se trouve le tableau que j’ai eu en vision. Bien évidemment, je ne manque pas de demander ce que représente ce tableau. Le pasteur m'explique : "Le mont que tu vois, c’est le mont Aigoual et les toits, ce sont les toits des maisons où se cachaient les Huguenots".

 

   Pour tout vous dire, je ne savais même pas ce qu’était un Huguenot. Aussi, je courus au sortir de la maison pour aller m’enquérir à ce sujet. Un frère m’a donc aidé et m’a prêté un livre sur ces Huguenots. J’ai beaucoup pleuré en lisant ce livre en voyant toutes les atrocités faites sous le couvert de Dieu, mais j’étais aussi émerveillée de lire tout ce que Dieu faisait, émerveillée encore de voir à travers quelles personnes Dieu le faisait. Des gens souvent sans instruction, des enfants, mais remplis d’amour pour Dieu et prêt à mourir pour Christ car sachant qu’une demeure excellente les attendait. La question qui venait sur mon cœur était : "Et toi, jusqu’où irais-tu pour Moi". Ma réponse était et est toujours : "Seigneur, Toi seul le sait. Si tu n’interviens pas dans mon cœur, si  je ne suis pas en feu pour Toi, certainement que je Te renierai. Il n’y a que Toi qui puisses me tenir debout. Nous pouvons nous remémorer les plus grands réveils de l’histoire de l’humanité, même celui du temps des Huguenots. Nous pouvons proclamer que le réveil arrive mais nous oublions souvent dans quel contexte ces réveils ont eu lieu et à quel prix.

 

   De mon côté, je reçois une vision. Il y a une armée, revêtue d'un uniforme actuel qui se trouve au repos dans une plaine. Tous les soldats sont assis. Quelques soldats jouent aux cartes, un autre cuit des œufs dans son casque et un autre encore, recoud sa chaussette. Aucun d’eux ne possède une arme. Comme une caméra tourne vers un autre plan, je vois qu’à droite de l’armée, il y a une petite colline désertique (une sorte de dune) qui masque aux soldats assis ce qui se passe derrière la colline. Il n'y a pas de sentinelle. Derrière cette colline, se trouve une armée revêtue de cuirasses de fer, comme au moyen âge, bien armée même si ses armes sont anciennes. Cette armée est bien rangée en plusieurs carrés, en ordre de bataille, et à chaque carré se trouve un cavalier, un chef, portant une bannière différente. Cette armée est prête à attaquer l’armée au repos. Il faut préciser que tous les carrés sont l’un à côté de l'autre et que tous sont prêts pour attaquer en même temps.

 

   De ces deux premières visions émane le message suivant : Il va y avoir un temps de forte persécution mais aussi un réveil puissant, avec une manifestation prophétique puissante qui passera, entre autres, par des enfants de Dieu sans renommée. Cependant, l'Eglise de Jésus-Christ n'est pas prête. L’armée au repos représente l’Eglise d’aujourd’hui. L’armée prête à l’attaque, c'est l’armée des ténèbres qui reste toujours la même et qui utilise depuis toujours les mêmes moyens pour détruire le peuple de Dieu : la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie (1 Jean 2.16). L’Eglise d’aujourd’hui ne se rend absolument pas compte du danger et n’est pas armée pour affronter le combat qui va suivre.  

   Nous sommes interpellés par le texte d'Actes 12 qui relate la mise en prison de Pierre. Beaucoup d'enfants de Dieu sont comme Pierre : Ils sont enfermés, entourés de soldats romains (puissances démoniaques) qui les empêchent d'entrer dans leur destinée avec Dieu. La Parole de Dieu leur est envoyée (ange) pour :

 

   - les réveiller d'un sommeil qui peut les amener à la mort,

   - les inviter à se lever afin que leurs chaînes tombent,

   - les inviter encore à reprendre ce qu'ils ont laissés entre les mains de l'ennemi, à savoir : les sandales (leur zèle), la ceinture (une vie consacrée à Christ, vécue dans la vérité et sans compromis) et leur manteau (onction et dons spirituel).

 

   C'est le temps pour les enfants de Dieu de se lever, de reprendre ce qu'ils ont laissé entre les mains de l'ennemi et de ranimer le don qu'ils ont reçu.

 

   Deuxièmes avertissements

 

   Un jour, alors que je me tiens devant Dieu, je reçois la vision d’un gros nuage noir. Un nuage effrayant. Je ne sais l’expliquer avec des mots mais c’est comme si une voix me dit : "Ce nuage arrive sur l’Europe et particulièrement sur la France. Nuage de forte oppression et de persécution."

 

   Bien des années plus tard, nous recevons ensemble ce qui suit : Nous pourrions penser que nous sommes aujourd’hui dans des temps d’abondance spirituel et que cela va perdurer. Dieu ne fait rien sans en parler à ses prophètes et actuellement, son message à travers la bouche de plusieurs d’entre eux, c’est que des temps difficiles arrivent. Ces temps difficiles ne seront certainement pas que d’ordre matériel mais ils seront aussi oppression et famine spirituelles. Ce que nous avons besoin, c’est d’emmagasiner en nous, tant que nous en avons la possibilité, la Parole de Dieu et de retrouver une véritable intimité avec le Saint-Esprit. C’est le seul moyen de pouvoir tenir dans ce temps d’oppression et de disette spirituelles et de pouvoir partager cette semence avec le monde qui ne connaît pas Dieu et qui sera lui aussi terriblement affamé de vérité.

Troisièmes avertissements

 

   Je reçois un songe. Je suis au sommet d’une montage et je vois en bas de celle-ci pleins de personnes s’afférer à diverses occupations ou à des divertissements. Tout à coup, la terre tremble, une fois puis deux. Je sais qu’un troisième tremblement de terre va avoir lieu et qu’il sera fatal pour tous. Il n’y a plus rien à qui ou à quoi s’accrocher, si ce n’est à Jésus.

 

   Nous nous sommes accrochés à de nombreuses choses et avons, pour beaucoup d'entre nous, de nombreuses béquilles. Celles-ci peuvent s'appeler travail, possessions et biens matériels, voyages, popularité, ... et même ministère.  Toutes ces choses, qui ne sont pas forcément mauvaises en soi, ont pris progressivement la place de Dieu dans nos vies. N'attendons pas que la terre tremble pour les lâcher au pied de la croix et pour ressaisir la main de notre Seigneur, Jésus.

 

   Nous sommes interpellés également par le texte d'Actes 27. Un bateau quitte le port en croyant être maître de son destin. Une grande tempête arrive :

 

   - Ils jettent leur cargaison à la mer (choses qui ont trop de poids dans nos vies et qui nous ralentissent. Cela peut être notre religiosité, notre raisonnement cartésien, notre matérialisme, notre savoir, ... ).

   - ils jettent les agrès : tout ce qui permet de conduire un navire. Prendre une décision de ne plus conduire nous-mêmes notre vie, d'abandonner nos sécurités, c'est une mort à soi-même.

   - ils se séparent de la chaloupe : Tout ce qui nous permettrait d'avoir une situation de secours (bas de laine, relationnel, ...)

   - Ils jettent le blé à la mer. Tout lâcher, même les sécurités les plus élémentaires pour s'accrocher à Jésus comme dans le songe et pouvoir arriver à sortir de la tempête sain et sauf.

  

   La période de désolation

 

   Je reçois un autre songe. En voici quelques extraits. Une mer calme mais dans une nuit sombre. Des gens dans la mer s’accrochant à des morceaux de débris de bateaux. Ces gens arrivent ainsi à flotter sur l’eau. Certains sont à bout de souffle, prêt à mourir, pour d’autres, c’est trop tard, ils sont déjà morts noyés flottant à la surface de l’eau. Des gens sont sur un radeau de fortune. Ils sont conduits par l’Esprit de Dieu, je vous rappelle qu’il fait noir, très noir, il est impossible de se rendre auprès de ces naufragés sans cette conduite spirituelle. Les gens sur le radeau vont d’un naufragé entre la vie et la mort à l’autre, ils les tirent sur le radeau et ceux-ci reprennent vie. Ce n’est pas un grand radeau mais dans les mains du Seigneur, il est efficace.

 

   Les années ont passé sur ce songe et voici notre réflexion. Les bateaux représentent les communautés. Certaines vont voler en éclat. Cela fait plusieurs années que nous vous partageons qu’il y a un gros nuage noir de persécution qui arrive sur nos pays européens. Ce nuage est malheureusement là. Ces communautés, pour certaines, vont éclater à cause de leur désobéissance à Dieu parce qu’il y règne la méchanceté au lieu de l’amour, les faux semblants au lieu de la vérité, … Pour d’autres, c’est la persécution qui les fera fermer et disparaître. Mais peu importe, le résultat reste le même. Ce petit radeau représente un lieu simple, une maison, un petit groupe de prière ; petit mais dans lequel Dieu veut restaurer et ramener à la vie ces personnes victimes du naufrage des bateaux.

 

La promesse

 

   Un autre songe m’a été donné : Une terre très sèche, craquelée, tout parait mort. Pourtant, à un moment donné, je vois des vers remonter à la surface par les crevasses. Il y a des cloches d'église qui sonnent. Une pluie arrive, d’abord fine puis progressivement, celle pluie devient torrentielle. La présence de Dieu est très très forte. C’est merveilleux ! En fait, en apparence, tout semble mort, mais ce n'est pas le cas. Certes la vie est souterraine mais bien présente et prête à sortir au moment où la gloire de Dieu se manifestera.

 

   Ezéchiel 37 (voir la vision) prend tout son sens. Après ces événements douloureux, l'Esprit soufflera des quatre vents pour rassembler une grande armée qui se tiendra debout jusqu'à la fin.

 

   Pour synthétiser, nous le disons souvent, nous sommes dans Ezéchiel 37 verset zéro, juste avant ce moment terrible où il ne reste qu'une vallée d'ossements desséchés. Nous avons sur nos cœurs qu’un gros nuage noir est sur notre pays. Qu’il va y avoir un temps de fortes persécutions et cela peut prendre diverses formes. Un temps où tout semblera mort. Cependant, au moment donné par Dieu, la vie de Dieu sera manifeste et d’une façon incroyable. Dieu va faire lever des personnes, enfants, adolescents, personnes de tout horizon …. pour manifester sa gloire. 

 

   Peut-être cela sera dans un temps où nous dirons, comme dans Ezéchiel 37, notre espoir est mort, nous sommes perdus. Un temps où nous reconnaîtrons que nous sommes pauvres, aveugles et nus et que nous avons désespérément besoin de Dieu. Nous paraissons pour être vivants mais qu’en est-il réellement ? Nous avons besoin de reprendre feu pour notre Dieu, de vibrer au diapason de son cœur, de retrouver notre premier amour pour Lui. Nous avons facilement tendance de nous voiler la face. Nous sommes biens. Nous sommes spirituels. Nous voulons de la nouveauté, du fun. Nous aimons être bercés avec des paroles qui disent que le réveil arrive sur notre pays, que tout va bien aller. Serions-nous comme au temps de Jérémie ? Le Seigneur nous dit à chacun, recentre ta vie sur Moi car les temps qui arrivent vont être difficiles. Prépare-toi. Ne te centre plus sur toi, sur ton épanouissement personnel, sur ton ministère, sur ton prophétique, ton …. mais concentre-toi sur Moi et sur Moi seul. Ne regarde plus à droite, ni à gauche, ne te laisse plus emporter à tout vent de doctrine, ne recherche pas l’expérience mais recherche-Moi dans le lieu secret, écoute-Moi quand tu médites la Parole et Je te parlerai. Enracine-toi en Moi. 

 

   Même si ce tableau paraît noir, nous voulons vous encourager. Vous faites partie de l'Armée de Dieu, ne restez pas assis, levez-vous, quitte à abandonner certaines de vos activités qui vous absorbent. Reprenez votre uniforme, comme Pierre dans la prison, reprenez votre arme et vous ne serez pas pris au dépourvu par l'attaque de l'ennemi. Vous serez de ceux qui seront sur le radeau, conduits par le Saint-Esprit, pour relever ceux qui seront tombés. Vous serez de ceux qui sortent de terre pour accueillir la pluie torrentielle du réveil de Dieu. Vous serez de ceux qui prophétisent comme Ezéchiel le relèvement des os desséchés.

 

Claudy et Corinne © Ezéchiel 37 Ministères, Mars 2017

 


Voir aussi


Écrire commentaire

Commentaires : 0